Guernica

GUERNICA

Visiter Guernica, Espagne

La ville de Guernica a été rendue célèbre dans le monde entier par le tableau de Pablo Picasso. Les bombardements de 1937 laissant une ville en ruine et faisant de nombreuses victimes, ont inspiré l’artiste espagnol pour son œuvre d’art la plus connue. La notoriété de la ville tient également de son importance politique, avec l’Arbre de Guernica qui marque l’emplacement de l’autonomie du peuple basque au temps du Moyen-âge. Sur une note plus légère, Guernica accueille tous les lundis, l’un des marchés les plus importants de tout le Pays Basque.

Guernica (Gernika en basque, officiellement Gernika-Lumo), est célèbre dans le monde entier grâce à l’œuvre d’art de Pablo Picasso, qui porte le même nom. La toile en noir et blanc représente les souffrances et la tragédie subites par la ville le 26 avril 1937, jour où les forces aériennes allemandes et italiennes bombardèrent la ville, dont il ne resta que quelques bâtiments. Cette coalition avait pour objectif de venir en aide à Francisco Franco qui souhaitait renverser le gouvernement républicain pendant la Guerre Civile espagnole.

Entièrement rasée, la ville pleura ses nombreuses victimes civiles. Fort heureusement, les symboles phares que sont la Casa de Juntas (Maison des Assemblées) et l’Arbre de Guernica, furent tous les deux épargnés.

Ne vous attendez pas à visiter une ville qui comporte un joli quartier ancien, la plupart des bâtiments ayant malheureusement été détruits ce jour là. Guernica offre en revanche, une toute autre expérience à ses visiteurs, particulièrement pour les amateurs d’histoire, d’art, de politique et de culture basque. La Maison des Assemblées de Biscaye et l’Arbre de Guernica proposent un fascinant aperçu de l’histoire du peuple basque et permet une meilleure compréhension des événements d’une époque plus récente, comme le mouvement de l’indépendance basque. La ville possède également deux musées, le Musée Euskal Herria et le Musée de la Paix.

Si vous aimez les marchés, nous vous recommandons alors de visiter Guernica le lundi. En effet, c’est chaque lundi que se rassemblent producteurs et habitants de la région pour constituer l’un des meilleurs marchés de tout le Pays Basque.

N’oubliez pas non plus que Guernica se trouve au cœur de la magnifique Réserve Naturelle d’Urdaibai qui regorge de zones humides à la faune et la flore exceptionnelle, ainsi que certaines des plus belles plages du Pays Basque : Laida et Laga.

 
Visiter Guernica
L'ancienne école publique – Une survivante des bombardements
Guernica Tourisme
Jardines del Ferial

Que faire & que voir à Guernica

Que faire & que voir à Guernica
Nous avons sélectionné pour vous une liste de choses à faire et à ne pas manquer lors de votre passage à Guernica. De l’Arbre emblématique au marché du lundi: laissez-nous vous guider.
1  

L’Arbre de Guernica & la Maison des Assemblées

que voir à Guernica
L'Arbre de Guernica
Plafond de vitrail à la Maison des Assemblées, Guernica
Plafond de vitrail à la Maison des Assemblées

Guernica accueille deux des plus importants symboles politiques du Pays Basque: la Casa de Juntas (Maison des Assemblées de Biscaye), et l’Arbre de Guernica. Ces deux emplacements indiquent le site où les Seigneurs de Biscaye et les politiciens basques décidèrent de se réunir pour discuter de l’avenir du peuple basque.

Au temps du Moyen-âge, les représentants de plusieurs communautés avaient pour habitude de se rassembler sous les branches d’un arbre pour élaborer les lois et sceller leurs accords. L’Arbre de Guernica était donc utilisé comme tel, véritable point de rencontre pour les communautés basques et les Seigneurs de Biscaye. Chacun d’entre eux ainsi que le Roi de Castille jusqu’au XIXème siècle, prêtèrent serment sous les branches de l’Arbre, pour le respect des libertés de Biscaye et établirent un ensemble de lois connues sous l’appellation « fueros », qui octroyèrent entre autres, l’autonomie basque. De part ces événements, l’Arbre de Guernica devint donc le berceau symbolique de l’identité basque, pour ensuite servir d’élément déclencheur du mouvement de l’indépendance basque.

Aujourd’hui, le Pays Basque espagnol jouit d’une certaine autonomie accordée par le gouvernement espagnol. Il bénéficie même de son propre président, connu sous l’appellation de « Lehendakari » qui prête serment encore aujourd’hui sous les branches de l’Arbre, dans la tradition des Seigneurs de Biscaye.

La première référence à l’Arbre remonte au XIVème siècle, cependant le chêne que l’on peut voir aujourd’hui devant la tribune à serment, fut planté en 2015. Les vestiges de l’ancien arbre se trouvent dans les jardins qui entourent la Maison des Assemblées. Planté en 1742, ce « vieil arbre » n’est pas non plus l’Arbre d’origine, c’est en revanche le plus ancien qui reste encore visible de nos jours.

Le bâtiment de style néoclassique qui se tient juste à côté de l’Arbre est la Casa de Juntas (Maison des Assemblées de Biscaye), conçu par l’architecte Antonio de Etxebarria entre 1826 et 1833. Le hall de l’édifice est la salle la plus importante de la Maison, c’est le lieu de rassemblement des politiciens de Biscaye. Elle est magnifiquement décorée avec des peintures des différents Seigneurs de Biscaye ainsi que des objets provenant de l’église Santa María de la Antigua, qui se tenait autrefois au même emplacement.

La salle dite du Vitrail, est une autre salle importante de des Assemblées de Biscaye. Comme son nom l’indique, le point phare de cette pièce tient de son gigantesque vitrail qui recouvre entièrement le plafond. Il comporte des éléments qui font référence à l’Arbre de Guernica et l’histoire des Assemblées.

INFORMATIONS PRATIQUES
Des visites guidées sont disponibles. Il est nécessaire d' appeler à l'avance : +34 946 251 138
HORAIRES D'OUVERTURE
Tous les jours : 10h - 14h et 16h - 18h (jusqu'à 19 heures en été)
TARIFS
gratuit
2  

Les bombardements & l’œuvre de Picasso

Guernica - Pablo Picasso
"Guernica" de Pablo Picasso – reproduction

Pendant la Guerre Civile espagnole (1936-1939), Guernica était non seulement considérée comme le bastion le plus au nord de la résistance républicaine mais c’était aussi l’épicentre de la culture basque. C’est pour ces deux raisons que la ville fut choisie pour cible par Francisco Franco.

Le 26 avril 1937, sous le commandement de Franco, les forces aériennes allemandes et italiennes bombardèrent la ville, la réduisant en quelques instants en un amas de décombres. L’attaque se déroula un lundi, jour de marché. Habituellement très fréquenté, le marché ce jour là ne l’était heureusement pas, grâce à une décision du maire qui avait souhaité fermer à midi, sachant que la guerre n’allait pas tarder à atteindre Guernica.

Les bombardements commencèrent vers 16h, incitant la population à se réfugier dans les montagnes et divers bunkers qui avaient été construits dans le centre-ville. De nombreux civils perdirent la vie, même si le nombre exact de victimes est toujours ignoré aujourd’hui. Les premiers rapports annonçaient 1 600 morts, mais des études récentes affirment que le nombre réel se rapprochait plus de 300. Une chose est sure malgré tout : la ville fut sérieusement dévastée. 85% des bâtiments d’origine furent complètement détruits. Fort heureusement, la Maison des Assemblées et l’Arbre de Guernica furent épargnés. Il est intéressant de constater que le pont qui était visé par les bombardements à l’origine, n’a jamais été détruit.

Ces terribles événements servirent d’inspiration à la célèbre toile de Pablo Picasso, “Guernica”, dont vous trouverez une réplique grandeur nature en céramique rue Pedro de Elejalde. Picasso réalisa son tableau seulement quelques mois après l’attaque. L’œuvre fut réquisitionné pour le compte du gouvernement républicain qui souhaitait que la Guerre Civile espagnole soit connue du monde entier.

Même si “Guernica” ne contient aucune référence directe aux bombardements, le tableau met toutefois l’accent sur la souffrance et la destruction. Il obtint un statut colossal et est toujours utilisé comme instrument de mémoire lié aux tragédies de guerre. Une fois achevé, l’œuvre parcourut l’Europe et remporta rapidement un franc succès, si soudain que même Hitler chercha à s’en emparer pour le détruire. La toile illustre en effet un véritable point de vue politique. Nous comprenons mieux pourquoi cette œuvre est considérée comme la peinture la plus connue de Picasso.

À la fin de la Guerre Civile espagnole, le tableau fut envoyé aux Etats-Unis pour être exposé et permit de récolter des fonds destinés aux réfugiés de guerre espagnols. De 1958 à 1981, il fut exposé au MoMa à New York, puis fut rendu à son pays d’origine. Aujourd’hui, le tableau est installé au Musée Reina Sofia à Madrid.

INFORMATIONS PRATIQUES
L’Office de tourisme propose des visites guidées à travers la ville pour permettre aux visiteurs de découvrir à quoi ressemblait la vie au cours des événements de 1937, dont une visite de l’un des abris anti-aériens.
3  

Le Marché de Guernica

Vendeur au marché de Guernica, Pays Basque
Vendeur au marché de Guernica
Le Marché de Guernica, Pays Basque
Le Marché de Guernica
Produits du terroir au marché de Guernica
Produits du terroir au marché de Guernica
Poivrons au marché de Guernica, Pays Basque
Poivrons au marché de Guernica
Poisson au marché de Guernica, Pays Basque
Poisson au marché de Guernica
Pintxos au marché de Guernica
Pintxos au marché de Guernica

Tous les lundis, les habitants de toute la région affluent à Guernica pour acheter et vendre des produits au marché. En plus d’être un lieu animé par une quantité de produits frais et locaux, le marché est surtout un véritable point de rendez-vous: un lieu de rassemblement pour sociabiliser, déguster de délicieux produits et parfois même, regarder un match de pelote.

Le jour du marché à Guernica est une institution dans tout le Pays Basque. Jusqu’à quelques années, le lundi était d’ailleurs un jour férié. Il existe un dicton populaire qui dit « Lunes gernikés, golperik ez ». En d’autres termes, le lundi à Guernica est un jour de repos.

S’il y a bien un marché à visiter dans le Pays Basque, il s’agit de celui de Guernica. Pour information, sachez que les musées sont fermés le lundi.

4  

Le Musée de la Paix

Entrée du Musée de la Paix, Guernica - Espagne
© Museo de la Paz
Entrée du Musée de la Paix
Exposition historique au Musée de la Paix, Guernica - Espagne
© Museo de la Paz
Exposition historique au Musée de la Paix

Le Musée de la Paix se trouve en plein centre de Guernica, sur la Place Fueros, juste en face de l’Hôtel de ville. C’est un musée interactif, avec une vaste collection de photographies et de ressources audiovisuelles qui servent de témoignages des survivants des événements du 26 avril 1937.

Inauguré en 1998, le musée met l’accent sur l’histoire de la petite ville basque et sur son passé tragique. Entre 1999 et 2002, il est restauré et rouvre ses portes en 2003, devenant ainsi le premier Musée de la Paix d’Espagne. Sa mission est de préserver, d’exposer, diffuser et d’informer les visiteurs sur l’histoire de Guernica, pour leur fournir une meilleure compréhension de la nécessité d’une culture de paix dans le monde actuel.

INFORMATIONS PRATIQUES
Une visite guidée du musée peut être organisée. Dans ce cas là, il est nécessaire de réserver à l’avance en appelant ce numéro +34 94 627 0213 ou en envoyant un email à cette adresse museoa@gernika-lumo.net
HORAIRES D'OUVERTURE
Du mardi au samedi : 10h - 14h et 16h - 18h (10h - 19h de mars à septembre)
Le dimanche : 10h - 14h
TARIFS
Entrée général : 5 €
Entrée réduite : 3 €
Enfants (moins de 12 ans) : gratuit
*Entrée gratuite tous les dimanches
5  

Le Musée Euskal Herria

Le Musée Euskal Herria - Guernica, Espagne
Le Musée Euskal Herria

Inauguré en 1991, le musée est installé dans le Palais Alegria, l’un des rares bâtiments de Guernica à avoir été épargné par les bombardements de 1937. Entièrement reconstruit au milieu du XVIIIème siècle, l’édifice présente un style baroque avec sa façade en pierre et ses trois balcons à balustrades.

Le Musée Euskal Herria est un musée ethnographique qui a pour objectif d’enseigner aux visiteurs l’importance de l’histoire, de la politique et de la culture basque, et de leur faire découvrir les spécificités de son peuple.

Il comporte quatre étages : le rez-de-chaussée présente l’environnement naturel qui a influencé le mode de vie basque. Au premier étage, vous pourrez en apprendre plus sur le développement historique de la région, dont les événements qui ont entrainé la situation politique actuelle. Les deux derniers étages sont dédiés à la culture basque : sport, musique, danse, croyances, légendes, etc. Le dernier étage est également utilisé pour accueillir des expositions temporaires.

HORAIRES D'OUVERTURE
Du mardi au samedi : 10h - 14h et 16h - 19h
Le dimanche : 10h30 - 14h30 (ouvert également 16h - 19h30 en juillet et août)
Les jours fériés : 10h30 - 14h30 et 16h - 19h30
TARIFS
Entrée général : 3.5 €
Retraité et pensionné, étudiant (moins de 26 ans), sans emploi, handicapé : 1.75 €
*Entrée gratuite tous les samedis
6  

Le Parc des Peuples d’Europe

Sculpture de Chillida dans le Parc des Peuples d'Europe, Guernica
Sculpture de Chillida dans le parc

Nous vous recommandons fortement de vous promener dans ces splendides jardins, inaugurés en 1991 à côté de la Maison des Assemblées.

Le principal attrait du Parc des Peuples d’Europe, réside dans les sculptures gigantesques d’Eduardo Chillida et d’Henry Moore. Vous découvrirez également les bustes de W.Humboldt et de G.Bähr.

L’œuvre de Chillida, commandée par le gouvernement basque pour commémorer le 50ème anniversaire des bombardements de Guernica, s’appelle “Gure Aitaren Etxea”, qui signifie “La Maison de notre Père”. Monument de paix, il a été conçu de telle manière à ce que le visiteur puisse apercevoir l’Arbre de Guernica depuis son embrasure.

La sculpture d’Henry Moore se nomme « Large figure in a shelter » (« Grande silhouette dans un refuge »), et fait partie de sa collection intitulée « Casques de guerre », que l’artiste commença à réaliser pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Le Parc des Peuples d'Europe
HORAIRES D'OUVERTURE
De 10h à 19h (jusqu'à 21h en été)
TARIFS
Gratuit
8  

L’Église Santa Maria

L’Église Santa Maria se trouve au point culminant de Guernica. Commencée en 1418, elle subit de nombreuses transformations au fil des siècles et n’est achevée qu’en 1715.

Elle est considérée comme l’un des exemples d’architecture gothique qui illustre le mieux le Pays Basque. Elle présente toutefois des styles diverses du fait de l’ampleur et la durée de sa construction, le dernière touche comporte par exemple, un style Renaissance.

Le signe distinctif le plus intéressant de l’édifice réside à l’intérieur: il s’agit d’un orgue Walcker qui date de 1889.

Bien qu’elle ait été épargnée par les bombardements de 1937, elle se retrouve néanmoins sérieusement endommagée, les archives paroissiales disparaissent notamment lors de l’incendie qui succède à la tragédie.

INFORMATIONS PRATIQUES
Une visite guidée de l'église peut être organisée. Dans ce cas là, il est nécessaire de réserver à l’avance en appelant ce numéro +34 94 625 58 92 ou en envoyant un email à cette adresse turismo@gernika-lumo.net
Durée : 1 heure
Prix : 2.6 € (par personne)
Groupe : min. 10 personnes, max. 50
Langue: Basque, espagnol ou anglais
HORAIRES D'OUVERTURE
L'église est ouverte pendant la messe.
9  

Fronton Jai Alai

Sport le plus rapide au monde, le Jai Alai de Guernica entretient une longue tradition. Le fronton le plus pratiqué au monde, simplement appelé Jai Alai de Gernika, est une véritable fierté de la ville et est considéré par beaucoup de joueurs professionnels, comme étant le meilleur fronton au monde.

Inauguré en 1963, il est conçu par Secundino Zuazo, l’un des architectes les plus influents du XXème siècle en Espagne. Le fronton est en général ouvert du lundi a vendredi à partir de 16h30 jusqu’à 19h (également ouvert le samedi matin), et l’accès y est gratuit sauf en cas de match.

L'École de Jai Alai de Guernica (Gernika Jai Alai Eskola) propose aux visiteurs des animations spécifiques : une rapide introduction à l’histoire de la cesta punta, un match de démonstration de 15 points et une initiation pour ceux et celles qu’ils le souhaitent.

Un autre fronton existe aussi à Guernica, Santanape, qui accueille les joueurs de la pelote à main nue, version la plus pratiquée.

PLUS D'INFORMATIONS
Quel est Jai Alai ? (*anglais)
INFORMATIONS PRATIQUES
L'École de Jai Alai de Guernica (Gernika Jai Alai Eskola) organise des démonstrations et d'autres activités liées à Jai Alai.
Tél: (+34) 658 75 06 27

Hôtels à Guernica

Hôtels à Guernica

Arriver & se déplacer

Arriver & se déplacer

Une fois à Guernica, vous pourrez accéder à la majorité des points d’intérêts à pied. Sachez tout de même qu’il existe un service de bus appelé Bidebusa, qui fonctionne entre 8h15 et 19h30.

BIDEBUSA
Horaires

Arriver à Guernica

AVION – L’aéroport de Bilbao se trouve à 35 km de Guernica, en revanche, il n’existe pas de bus reliant l’aéroport à Guernica. L’aéroport de San Sebastian/Hondarribia se situe à environ 110 km.

VOITURE – Guernica est à environ 30 minutes de voiture du centre-ville de Bilbao et est située juste à la sortie de la route BI-635 qui relie les villes d’Amorebieta-Etxano et de Bermeo. Depuis Guernica, il vous faudra environ une heure pour rejoindre Saint-Sébastien ou Vitoria en voiture.

Il existe trois parkings gratuits à Guernica. Le premier s’appelle Santana et se situe dans la partie nord de la ville, près du bâtiment Ertzaintza (police basque). Le second parking s’appelle Ibinaga et se trouve à côté du parking Santana. Le troisième s’appelle Zearreta et vous le trouverez dans la rue du même nom, juste derrière le Parc des Peuples d’Europe.

PARKINGS À GUERNICA
Accéder au plan

BUS – La compagnie Bizkaibus propose plusieurs lignes de bus qui desservent Guernica depuis Bilbao (lignes A3513, A3514, A3515 et A3523). En général, il y a au moins un bus toutes les 30 minutes qui relie Guernica à Bilbao (toutes les heures le weekend). Le ticket est au prix de 2,50€ (1,80€ avec la Barik Card).

La même compagnie propose également des bus qui relient Guernica aux autres villes des alentours. Par exemple, le bus A3515 fait la liaison Guernica-Bermeo et fonctionne toutes les 30 minutes (toutes les heures le weekend). Le ticket coûte 1,25€ (1€ avec la Barik Card).

LIENS DES BUSES
Bizkaibus

TRAIN – Le réseau basque EuskoTren dispose d’un service qui relie Guernica à Bilbao en 45 minutes, toutes les demi-heures (toutes les heures le weekend). Le ticket coûte environ 3€ (1,80€ avec la Barik Card). Ce même train continue jusqu’à Bermeo, le ticket Guernica-Bermeo est à environ 1,55€ (1,05€ avec la Barik Card).

Autres Lieux d'Intérêt dans les Environs

Dans les Environs

Plan – À faire à Guernica

Attendez, ne me fermez pas!

Eusko Guide vous aide t-’il à planifier votre séjour ?

Si c’est le cas, pensez à réserver votre hôtel via booking.com depuis notre site Internet ou cliquez sur le lien suivant :
http://www.booking.com/index.html?aid=360107

Vous bénéficierez ainsi des meilleurs tarifs et vous nous aiderez à continuer à alimenter ce site. Tout le monde y gagne !